Miss France, quelle est la valeur du prix?

0 Comments 76 view(s)

Jadis, les villes offraient les grandes entrées à leur souverain : parades, arcs de triomphe factices, spectacles et vin à volonté… Avec, au final, une facture salée pour les échevins.

les révélations de La Voix du Nord

À lire les révélations de La Voix du Nord , il faut croire que l’histoire se répète puisque la métropole lilloise s’apprête à ouvrir toute grande sa bourse pour assurer en grande pompe le prochain sacre de notre reine cathodique, le 15 décembre prochain.

Le quotidien du Nord rapporte que la ville, la métropole européenne de Lille et la région Hauts-de-France ont conclu un partenariat incluant des clauses très précises avec la société de production EndemolShine, qui organise l’événement.

Selon la convention citée, les collectivités locales ont particulièrement été généreuses pour accueillir le sacre samedi prochain : mise à disposition du Zénith pendant 7 jours.

électricité comprise, ainsi qu’une salle de répétition de 500 mètres carrés au palais Rameau, l’hébergement de 30 Miss et leurs accompagnants en hôtel 4 étoiles pendant plus de quinze jours ainsi que la restauration pendant la durée du séjour. À cela s’ajoute la prise en charge de l’impression des billets de l’événement et de deux cocktails pour VIP avant et après le sacre, pour les partenaires et invités. La mairie de Lille a bien confirmé dansTélé Loisirs qu’elle « mettait en place des moyens humains et techniques pour la bonne organisation », mais sans pour autant donner des « subventions directes » à EndemolShine.

 

Image et business

Que peuvent espérer en retour les collectivités ? Pour La Voix du Nord, la métropole européenne de Lille devrait récupérer du cash avec la vente des billets, même si elle doit rétrocéder des places à Miss France Organisation le soir de l’élection. Un tel événement fait également tourner le business local avec plus de 2 500 nuitées espérées dans la ville. Mais c’est sur l’image que tout se joue avec une émission regardée en moyenne par 7 millions de téléspectateurs sur TF1, parmi les plus grosses audiences de la chaîne. Et la diffusion d’un clip touristique de 4 minutes sur la région en plein milieu du sacre, en guise de remerciements… Ce qui n’empêche pas le quotidien du Nord de s’interroger sur l’utilisation de l’argent des contribuables pour financer un « événement privé », diffusé qui plus est sur une chaîne privée.

200 000 euros de billetterie

« C’est une fausse polémique, nous explique Sylvie Tellier, la directrice de l’organisation Miss France. Ces partenariats sont classiques, il n’y a aucun versement d’argent, seulement du donnant-donnant. En l’occurrence, les collectivités locales prennent en charge environ 40 personnes pendant 15 jours et nous prêtent le Zénith. En contrepartie, elles auront droit à un coup de projecteur sur la région et l’événement boostera l’économie locale. Toute la production technique est en revanche assurée et réglée par Endemol. Jusqu’à présent, les villes avec lesquelles nous avons travaillé ont eu, au final, leurs comptes à l’équilibre et le plus souvent en positif. »

Pour être encore plus précise, Sylvie Tellier assure que la billetterie devrait rapporter au moins 200 000 euros aux collectivités. De quoi rassurer les Lillois…