le biohacker du sexe, un drone pour girafes et les routes parfois dangereuses pour les voitures de Google

Dans le viseur de Drôle de Tech cette semaine, un incroyable projet de biohacking, la bourde d’un stagiaire qui va coûter très cher à Google, l’amble de la girafe vu par un drone,

pourquoi les taxis autonomes de Waymo provoquent la colère chez certains et un drone qui se plie pour se faufiler. Go !

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose un regard décalé sur l’actualité des nouvelles technologies. Le parti est de vous divertir, de vous surprendre et de vous faire rêver… ou soupirer.

Un sex toy cyborg

Le biohacking est une pratique étonnante, parfois inquiétante, à laquelle on promet un bel avenir commercial. Actuellement, bon nombre d’expériences sont conduites par des biohackers qui sont leurs propres cobayes. Et Bloomberg est tombé sur un sacré personnage qui travaille sur un sex toy cyborg.

Son invention baptisée Lovetron9000 est un implant inséré sous la peau du pelvis qui est censé produire des vibrations durant l’acte sexuel afin de stimuler les deux partenaires.

L’inventeur a investi 15.000 dollars dans son projet, mais il ne l’a encore pas essayé ni vendu…

La bourde d’un stagiaire coûte cher à Google

Le stage en entreprise est un moment clé dans le parcours professionnel d’une personne, surtout si l’on a l’opportunité de l’accomplir au sein d’un géant comme Google.

Un stagiaire est là pour apprendre et il peut lui arriver de commettre des erreurs.

Certes, mais si la bourde coûte plusieurs millions de dollars ? C’est ce qui est arrivé à un malheureux stagiaire chez Google durant une formation sur le système de placement publicitaire interne de Google.

D’après le Financial Times(via BBC News) qui rapporte la mésaventure, le malheureux est allé « plus loin que prévu » et a passé une commande en direct dans le système d’achat de publicités.

Manque de bol, l’annonce a été placée à un taux de rendement beaucoup plus élevé et a été largement diffusée.

Le Financial Times a estimé le coût pour Google à 10 millions de dollars. Ouch !